Loading...

La lettre de la stagiaire - juin 2019

Chers amis du Baroque Nomade,

Voilà à peine cinq mois que je fais partie, avec vous, des amis de l’ensemble, et seulement un seul que j’y suis stagiaire, mais déjà on me demande de sortir de l’ombre pour me lancer dans la rédaction d’une lettre ! Un mois c’est court, trop court, penserez vous peut-être, pour avoir de quoi raconter grand chose… mais détrompez-vous ! Ce n’est pas au Baroque Nomade que l’on manque d’aventures tant celles-ci s’enchaînent! 

Voici donc quelques unes de mes découvertes favorites...

La toute première a été, j’aurais pourtant pu me considérer prévenue par le titre, que le Baroque Nomade est bien… nomade ! Tunisie, Suisse, Italie, Ukraine, Roumanie, Espagne, que de voyages, uniquement de fin mai à début août!

La deuxième est que le BN, acronyme affectueux qui couvre désomais mes pages de notes, est multiple, mouvant, changeant sans cesse en fonction de la multitude de ses programmes. Sa configuration change pour toujours servir la musique au mieux : musiciens de Chine, d’Inde, compagnons de route de toujours qui vivent la porte à côté… De deux à plus d'une quinzaine, le BN, c’est d’abord les amis de ce baroque nomade.

Oui, c’est bien cela le point commun de tous ces musiciens, quel que soit leur nombre ou leur origine: l’amour de la rencontre. Pour eux, la musique naît d’une relation, d’un lien vivant avec des personnes toujours réelles et ce, même si celles-ci datent du XVIIème siècle !

 

Il y a les rencontres avec les personnes contemporaines, qui nous entourent. C'est grâce à elles que Jean-Christophe Frisch a pu se rendre à l'Agora de la Marsa à Tunis, pour retrouver de vieux amis…

D’ailleurs, vous et moi aurons peut-être la chance de les entendre cet automne à Gare au Théâtre (je persiste à ne pas comprendre pourquoi on a préféré prendre l’épinette plutôt que de m’emmener). Et, au vu des descriptions qui m’ont été faites de la voix d’or d'Allia Sellami, aussi à l'aise dans le baroque que dans le jazz, des doigts d'or (toujours) de Gaddour Kacem, de la fantaisie du ney d'Ahmed Litaiem, des mélismes chromatiques et des glissements moelleux… qui ne partage pas mon impatience ?

Il y a aussi les rencontres avec les personnes du passé qui mènent à des voyages formidables : ce sont les histoires dans lesquelles s’enracinent le Baroque Nomade.

Ma préférée parmi toutes celles que j’ai pu apprendre ces derniers temps, est sans nul doute celle de Johann Jakob Bach. Vous vous en souvenez ? Un Allemand qui, apprend la flûte traversière d’un Français, à Constantinople, suite à la défaite de la Suède contre la Russie en actuelle Ukraine… sacré périple n’est-ce pas ?

Et bien c’est justement en Ukraine que le Baroque Nomade va pouvoir raconter, mieux, jouer, l’histoire de ce fameux Buffardin dans le magnifique château de la famille Potocki, à Lviv. Celui-ci est d’ailleurs lui aussi mêlé à tout un périple, mais littéraire cette fois, ainsi que nous y entraîne le fabuleux Manuscrit trouvé à Saragosse… A lire sans hésitation!

Enfin, il y a les rencontres avec les textes.

C’est quelque chose à laquelle ma formation littéraire m’a tout particulièrement éveillée, en m’apprenant à  m’attacher à ce que je lis, à le travailler en profondeur et à y revenir sans cesse pour le voir sous un jour toujours nouveau. Quelle joie alors de voir que je partage ce goût avec le Baroque Nomade qui va s’adonner à un exercice similaire cet été en choisissant de revenir au Codex Caioni ! Sur les 350 pièces, ils n’en avaient joué que 13, alors voici l’occasion d’en explorer de nouvelles, de redécouvrir ce recueil, avec… vous l’avez deviné, de vieux amis! Quand je vous dit qu’on y revient toujours à la question des rencontres... 

Ce sera à Miercurea Ciuc, avec un quintette de cornets et saqueboutes, qui risque bien de tourner à la fanfare des balkans. Et là encore, si tout va bien, cette fine équipe passera en France dans quelques mois.

J’espère qu’aux détours d’une aventure baroque et nomade j’aurai la chance de croiser certains d’entre vous,

Et en attendant, Vivete Felici !